coups de cœur·critiques·dystopie·Roman

La sélection

AUTEUR : Kiera Cass

EDITIONS : Robert Laffont (collection R)                 PRIX : 16 euros 90

La première de couverture a failli me décourager d’entreprendre sa lecture. Une belle jeune fille vêtue d’une robe luxueuse bleue, dans une salle recouverte de miroirs nous regarde avec ses yeux sublimement maquillés. Trop de strass et de paillettes, j’ai hésité.

Puis j’ai lu. Et c’était comme une drogue, je ne pouvais plus m’arrêter. J’étais malade, clouée au lit par une gastro …  et je lisais. Pendant deux jours d’affilée, j’ai jonglé entre cette trilogie et les vidéos Youtube (des deux côtés, j’ai fait une orgie ;-P).

Et quand j’ai terminé, j’ai été submergée par un flot de sentiments comme jamais cela ne m’était jamais arrivé. J’avais les larmes aux yeux, mais de joie malgré le fait qu’à certains moments du récit, ils aient été emplis de tristesse. J’avais une sensation de vide et de trop plein, en même temps, dans la poitrine.

C’était fantastique.

Il y a les 1, les membres de la famille royale et le clergé ; les 2, les acteurs, sportifs, politiciens et mannequins célèbres ; les 3, tous ceux qui exercent des métiers dans le milieu médical, juridique ainsi que certains professeurs, philosophes, auteurs et éditeurs … ; les 4, des propriétaires (immobiliers ou hôteliers, voire agriculteurs), chefs cuisiniers ou d’entreprise ; les 5, les artistes : chanteurs et musiciens en tout genre ; les 6  qui sont personnels de service, secrétaires, cuisiniers couturiers et vendeurs, chauffeurs ; les 7, ouvriers, jardiniers et livreurs, puis les 8, les intrus, les différents (les sans-abris, les alcooliques ou autres personnes atteint de dépendance, mais aussi les handicapés).

Il y a Maxon, le prince, le cœur à prendre.

Il y a ces 35 jeunes filles venant des différents Etats d’Amérique. Ce sont elles qui doivent animer le jeu : être comme des bêtes de foires, suivies presque 24h/24 et belles à en tomber par terre. Aucune faute, et aucun faux pas : elles doivent être parfaites car parmi elles se trouve la prochaine princesse, et épouse de Maxon.

Parmi ces adolescentes : America, une « grade 5 ».

Elle, on ne sait pas pourquoi elle a postulé. Sûrement qu’elle non plus.

Pour faire plaisir à ses parents et pour l’argent ? Peut-être. En restant là-bas, sa famille reçoit plus de chèques qu’elle ne pourrait jamais leur en offrir.

Mais que fait-on des sentiments ? Les nunuches qui se sont présentées aux auditions, elles, sont folles du prince. America Singer vit une relation secrète avec un ami d’enfance, Aspen, un 6 avec qui elle ne pourra donc jamais se fiancer.

Il n’y a rien qui la relie aux autres filles. Alors le soir de son arrivée, elle se sent enfermée.

« Comme un oiseau dans une cage en or ». Cherchant de l’espace pour respirer, elle sort de sa chambre (ce qui est défendu) et essaie de s’échapper dans l’immense jardin. Des gardes l’en empêchent. C’est Maxon, qui, alerté par ses cris bruyants, l’autorisera à sortir. D’abord sur ses gardes et avec l’intention de s’enfuir vite fait de cette prison, America deviendra ensuite amie du prince et verra tous ses échafaudages tomber à l’eau. Hors de question de se marier avec lui mais ils passent ensemble du bon temps et plus d’un compromis : l’autorisation de porter des pantalons pour la jeune fille, une aide pour l’analyse des autres adolescentes pour le jeune homme… et un autre plus important encore.

Le roi n’apprécie pas America et veut à tout prix la faire éliminer.

Mais c’est à Maxon que revient le choix final, et personne ne devrait pouvoir décider à sa place…

Entre rebondissements et révélations, au cours de cette trilogie, rien n’est sûr, et jusqu’au dernier moment tout semble pouvoir basculer.

On s’émeut, on hait ou on idolâtre, on ressent des choses. On vit avec les personnages et on crée des liens presque intimes avec America, Maxon et les nombreuses participantes.

A lire lors d’un week-end pluvieux, pour être sûr de ne pas à avoir à bouger de son canapé et de profiter d’une lecture d’un coup !

7 commentaires sur “La sélection

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s