animation·coups de cœur·critiques·pour les plus petits ...

Voyage vers la lune (Over the moon)

PAR : Glen Keane, John Kars               A partir de 8 ans

TEMPS : 1 heure 35 minutes               DATE : 23 octobre 2020

Dessin animé sorti sur Netflix , animé par les studios Disney, nouveauté fin 2020… J’étais tentée.

Les dessins en 3D aux couleurs tantôt criardes (mais dans le bon sens du terme !) tantôt chaleureuses nous rappellent que c’est Glen Keane qui est à l’origine de cet univers (Il est le créateur de Raiponce, La bête de « La belle et la bête », Ariel dans « La petite sirène », Pocahontas…). On retrouve l’ambiance Disney avec ces chansons qui apparaissent à tout va et le besoin débordant du héros de s’évader, de réussir sa « quête ».

Fei Fei est une fillette débordante d’énergie, qui a toujours été passionnée d’astronomie et d’étoiles mais avant tout de la lune. Ses parents lui racontent depuis sa plus tendre enfance la légende de Chang’e, une jeune femme qui réside sur la lune après avoir bu l’élixir d’immortalité à la place de son amant Hou yi. Elle pleure son amour perdu, et veut à tout prix qu’ils soient réunis.

Si Fei Fei adore cette légende chinoise, elle apprécie aussi cuisiner des Moon cakes (gâteaux de lune ou yuebing en chinois) avec sa maman en suivant leur recette familiale, puis les déguster ou les vendre lors de la fête de la lune qui célèbre la déesse Chang’e.

Quatre années plus tard, la jeune fille a bien grandi. Sa mère est décédée d’une maladie et l’adolescente semble transporter au quotidien ce lourd fardeau. Surtout en automne, alors que la fête de la lune approche…

En plus, il y a des nouveaux arrivants à la maison : une belle jeune femme et son terrible fils. Et il semblerait qu’elle attire le regard du papa de Fei Fei et fasse bientôt partie de la famille.

Lors du repas annuel, la fillette s’emporte : personne ne veut entendre que Chang’e existe ! Elle veut le leur prouver.

Accompagnée par son lapin Cabriole (il est TROP MIGNON !), elle entreprendra la construction de sa fusée et essaiera de la faire décoller, grâce à ses brillantes idées… En route vers la lune et les nombreuses et fabuleuses créatures qu’elle abrite !

Ce qui est génial dans ce dessin animé, c’est que l’on semble voyager. On découvre, on observe, on s’émerveille. Ce n’est pas comme dans certains autres films où l’on doit sans cesse réfléchir à l’intrigue et aux tournures, comprendre ce qui va ou ne va pas… Alors bien sûr, il y a une histoire, des personnages touchants, mais ici on se laisse guider, porter par l’ambiance flashy ou pastel.

Là où certains n’en verront pas, pour d’autres cela sera évident : il semble clairement y avoir des liens voir des références à d’autres films d’animation : l’esthétique de Vice-Versa, l’univers de Mulan

J’ai passé un bon moment de plaisir mais aussi de nostalgie et j’ai eu l’impression de replonger dans ces films qui ont marqué mon enfance.

Pour un bon moment en famille.

Le petit + marrant : essayer de repérer des petites oreilles de Mickey à certains moments de l’aventure.

2 commentaires sur “Voyage vers la lune (Over the moon)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s