... je suis en panne de lecture·... je veux me faire peur·actualités·coups de cœur·critiques·je lis quoi quand...·Roman·thriller/policier

1,2,3, nous irons au bois ~ #CWC1

Ca y est, c’est mon premier article pour le Cold Winter Challenge 2021 ! Donc celui est pour la sous catégorie « Scrooge« 

D’ailleurs, lorsque j’ai essayé de prendre les photos pour l’article, on aurait dit que mon téléphone était possédé, et cela m’a rappelé le roman ! Je vous montre, et ensuite je vous laisse avec l’article !

Le calme avant la tempête…
Voilà la version possédée…

Fanny est une adolescente. Elle est plutôt jolie, a pas mal d’humour et d’imagination. Mais plus que tout, elle aime les livres et les films d’horreur. Comme beaucoup d’autres enfants de son âge, elle traine régulièrement sur les réseaux sociaux. Un jour, elle voit passer une publicité pour un jeu horrifique. Tout de suite, l’annonce attire son regard. Et pour cause : le gagnant remportera 10 000 euros et les images qu’il aura filmées durant le jeu seront utilisées lors d’un film.

La jeune fille passe des castings. Elle est sélectionnée, et fait partie des 10 candidats. Ses parents sont sceptiques mais acceptent (pitié papa maman, si un jour j’ai la stupide idée de vouloir participer à un jeu de ce type, dites-moi non !!!) de la laisser concourir. A la tombée de la nuit, au mois de juin, elle embarque donc dans une voiture. Un masque posé sur sa tête lui brouille la vue et l’ouïe, donc elle ne sait pas où on l’emmène !

Quelques heures plus tard, elle se trouve au beau milieu du bois, et la nuit obscurcit les alentours. Comme elle, les autres participants ont été disposés un peu partout dans la forêt.

Elle se répète que ce n’est qu’une fiction dont le seul but est de lui faire peur… Il lui suffit d’attendre que tous les autres concurrents aient déclaré forfait ! A sa place, mon cerveau aurait tourné à mille à l’heure « Mais eux aussi ils vont attendre ? Combien de temps cela va durer ? Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire ? »

Cependant, les bruits qu’elle distingue ne semble pas venir d’animaux, ni d’êtres humains, et font monter en elle la pression et l’anxiété. Elle regrette vite sa participation. N’est-ce vraiment qu’un jeu ?

Philippe Leroy, à l’aide de descriptions paranormales et de personnages très humains (qui, du coup, quand ils réagissent bizarrement nous donne froid dans le dos…) réussit à nous mettre dans une ambiance de thriller très stressante, et intense.

Je pensais que ce sentiment allait me suivre tout le long du récit, mais en fait pas trop… Certains moments, c’était un peu plus axé romance, ou enquête… En fait, cela ne faisait pas toujours peur, il fallait bien se plonger dedans pour avoir des frissons. Il y avait pleins de sujets, puisque vers la moitié du récit, il y a de nouvelles intrigues qui s’ajoutent. On parle de cyberharcèlement, de pseudonymes sur Internet. Ce roman fait aussi office de préventif contre les dangers du Net, tout compte fait !

 En ce qui concerne mes personnages préférés, Fanny m’a pas mal touchée, et elle ressemble à des personnes que je connais, qui dissimulent leurs sentiments derrière des vannes futiles pour se protéger. Et aussi Axel, un garçon qui est atteint d’anthropophobie, est intrigant…

Pour conclure, j’étais en panne de lecture, je n’avais quasiment pas lu pendant un mois, et ça m’a bien aidé, car il fallait rester attentif, et pour réellement avoir peur (ce qu’on souhaite avec des thrillers !), il fallait se concentrer ! 

4 commentaires sur “1,2,3, nous irons au bois ~ #CWC1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s