coups de cœur·critiques·Mangas

Dans le sens du vent

AUTEUR : Aki Irie                                        Série prévue en 5 tomes

ÉDITIONS : Soleil manga                                                PRIX : 7 euros 99

Tout commence avec un premier chapitre très étrange !

Un homme parle à sa voiture… On pense tout de suite à ce stéréotype du macho qui aime sa « bagnole », mais si on s’arrête à ce préjugé, on se trompe.

Le héros a la faculté de connaître le passé des objets électriques (leur « mémoire »), et il a l’étrange faculté de pouvoir communiquer avec eux.

Alors certes, il n’est pas sociable, c’est un gros viandard qui dépense les trois quarts de son argent dans « de bonnes pièces de viande », et il ne rend service qu’en échange d’autre chose, mais en réalité il a un cœur en or.

Dans le récit, on va donc suivre Kei, un détective de 17 ans, japonais d’origine, têtu et solitaire, qui vit en Islande avec son grand-père français

L’intrigue commence réellement lorsque le héros apprend que son oncle et sa tante auraient été assassinés par son propre petit frère !

Kei ne veut pas le croire. Son cadet n’a-t-il pas toujours été peureux, sympathique et timide ? Persuadé de son innocence, il se lance à sa recherche.

Il faut que je vous raconte comment j’ai decouvert ce manga !

Je me rendais dans une librairie spécialisée, et je n’avais aucune idée de ce que je voulais lire, ce qui est rare… J’ai alors demandé à l’adorable vendeur (vraiment il est top !) qu’est ce qui lui avait plu récemment.

« Bah, en ce moment, c’est dans le sens du vent, je dirais »

Moi, j’ai cru que c’était une expression pour dire qu’il n’avait rien lu d’extraordinaire, mais il me sort un manga où il est marqué Dans le sens du vent… J’étais morte de rire !

Les dessins nous happent tout de suite par leur fraîcheur (surtout que cela se déroule dans un pays nordique, c’est marrant !!!), nous hypnotisent et nous font voyager. On sent parfaitement l’amour de l’autrice pour l’Islande, qui semble l’avoir marquée au cours de ses voyages, si bien que parfois on se demande si ce n’est pas l’environnement froid qui serait le réel héros de cette histoire…

La magique couverture arbore des teintes de bleus aquarelle, et le papier kraft (mon point faible chez les mangas : j’adore ça !) apporte un plus au toucher.

Les traits des personnages sont allongés, et on reconnaît une touche occidentale volontaire dans sa façon de dessiner.

Plongé dans l’ambiance onirique de ce manga, on en ressort le sourire aux lèvres, flottant presque encore dans la brise fraîche du nord…

J’ai hâte de pouvoir lire le dernier tome !

3 commentaires sur “Dans le sens du vent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s