critiques·poésie·Roman

Swimming Pool

AUTRICE : Sarah Crossan               traduit par Clémentine Beauvais

EDITIONS : Rageot                              PRIX :14 euros 90

Cela fait longtemps

Que je n’avais pas mis

Un livre en vers

Entre mes mains,

Et c’était bien.

En lisant cette phrase,

Vous vous demandez sûrement

« Est-ce qu’elle compte

Ecrire tout l’article de cette façon ? »

Ce à quoi je réponds

« Non »

Voilà longtemps que je m’étais promise de « goûter à la plume » de Sarah Crossan.

Comme vous le savez sûrement, je regarde régulièrement les vidéos d’une booktubeuse « Audrey le souffle des mots », qui en est fan.

Alors je me suis laissée tenter !

Sachez tout d’abord que je ne suis pas du tout spécialisée dans les romans en vers ! J’ai dû en lire 2-3.

Alors je ne vais peut-être pas être objective en disant que j’ai bien aimé…

Je trouve que les mots vont droit au cœur, c’est pur et sans détour.

Le personnage principal, Kasienka, est une polonaise qui immigre vers Londres.

Elle adore la natation,

Et le garçon qu’elle y croise souvent, William. On la mise avec des 6emes, tout ca parce qu’elle ne parle pas très bien anglais, mais elle beaucoup plus mature.

Ce livre, en apparence innocent, cache bien des secrets.

Avec les mots justes qui sont censés sortir de la bouche d’une ado, Sarah Crossan nous parle d’immigration et d’adaptation, de grandir et de s’épanouir.

Si ici Kasienka doit s’adapter à un nouvel environnement, c’est surtout une belle métaphore de la perte de repères qu’on peut avoir quand on arrive au collège. « Est-ce vraiment ma place ? »

Chez elle, sa mère ne lui est d’aucun soutien, elle-même pleine de problèmes : son mari est parti du jour au lendemain, et elle le cherche sans relâche.

Alors la jeune fille cherche du réconfort, soit auprès de son gentil voisin, soit de ce garçon qui la fait rougir…

Si je devais être un peu critique, je dirais que presque 300 pages en vers, c’est un peu long, alors je vous conseille de maîtriser le côté addictif, et de le lire lentement !

En tout cas, on ne m’avait pas menti : Sarah Crossan a une belle plume.

Sur ce, je vous quitte avec une citation : 

« C’est le bonheur, Kasienka, ta meilleure vengeance,

Le bonheur. »

Eliseuse

7 commentaires sur “Swimming Pool

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s