critiques·poésie·Roman·Vie pratique

La tête hors de l’eau

AUTRICE : Lili Reinhart               traduit de l’anglais par Maud Desurvire

EDITIONS : Michel Laffont                            PRIX : 15 euros 95

« La tête hors de l’eau » est un doux recueil de poésie où les phrases glissent sur le papier avec justesse. C’est d’ailleurs le premier recueil de poésie moderne que je lis.

L’autrice est un actrice américaine engagée dans la défense de la santé mentale.

On retrouve ses convictions et ses idéaux dans des textes personnels.

Moi-même, j’écris des poèmes et j’ai été surprise par l’absence de vers.

Toutefois, les émotions sont bien transmises et bien présentes.

Les textes parlent essentiellement d’amour, et des dessins aux traits fins accompagnent notre lecture.

Je pense que ce livre mérite d’être un compagnon, un accompagnement progressif pour les moments durs, et qu’il ne faut surtout pas le « dévorer » mais savourer les différents poèmes.

Je me suis retrouvée dans certains de ceux-ci.

C’est un carnet qui nécessite une maturité et une grande ouverture d’esprit, car certains textes sont durs et puissants.

3 commentaires sur “La tête hors de l’eau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s