animation·critiques

Hôtel Transylvanie

REALISATEUR : Genndy Tartakovsky (scenario : Peter Baynham et Robert Smigel)

TEMPS : 91 minutes                                    DATE : 2012

Que faire quand on fête son entrée dans l’âge adulte et que son père est propriétaire d’un grand hôtel en Transylvanie ? Que faire quand la majorité se fête à 118 ans, que l’on est une vampire et que notre père se nomme Dracula ?

Mavis est la fille de la célèbre goule qui terrorise depuis les livres d’histoires, et empêche de dormir quand on a peur du noir. En réalité, il se montre jovial, toujours souriant avec ses longues dents et efficace dans son travail quoique particulier pour nous autres mortels : il tient un ténébreux manoir rempli de monstres, garanti sans humains. Il est ami avec d’autres créatures comme celle de Frankenstein, la momie, et loup garou ou bien l’homme invisible.

Dracula voit arriver le jour de l’anniversaire de sa fille un adolescent appelé Jonathan. Tignasse rousse, rêveur et un peu beta, il colle le monstre et ce dernier n’arrive pas à s’en débarrasser. Après avoir fait fonctionner ses méninges, il décide de déguiser le jeune homme en bête, pour éviter la panique générale chez les autres fameuses créatures. C’est-à-dire qu’ils ont peur des hommes : ceux des alentours sont méchants et ont brûlé et massacré beaucoup de leurs confrères. De quoi vous laissez un mauvais souvenir.

Le comte est inquiet, Jonathan ne respecte pas les consignes. Des bêtises se préparent.

La jeune fille, elle, se sent enfermée, oppressée dans cette demeure créée pour sa sécurité et rêve de liberté. Si seulement elle pouvait trouver quelqu’un de son âge qui la comprendrait !

Mavis est trop belle ! Le design de son personnage est très joli et son rouge à lèvres noir lui donne un côté obscur (le seul qui montre qu’elle est un vampire, en plus de ses canines).

C’est une héroïne différente des autres mais ses aspirations sont les mêmes que toutes les jeunes filles de son âge : elle veut prendre son indépendance. Dracula fait rire et l’on finit par se demander s’il n’y a pas quelque chose qui cloche dans son comportement. Malgré certaines disputes et des tensions, c’est une petite famille soudée et enviable. Il faut le voir, ce ne sera pas du temps de perdu !

Un commentaire sur “Hôtel Transylvanie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s